"Gilets jaunes" : l'inquiétude règne à Saint-Étienne avant un acte V

Alors qu'une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" est prévue samedi 15 décembre à Paris et dans toute la France, vivra-t-on un cinquième samedi noir ? À Saint-Étienne (Loire), les habitants sont très inquiets. La semaine dernière, la situation avait dégénéré.

France 2

Des panneaux de bois masquent encore les vitrines brisées de Saint-Étienne (Loire), et certaines enseignes n'ont toujours pas rouvert, près d'une semaine après leur saccage. Cet opticien encore choqué a tout juste eu le temps de se réfugier à l'étage. Son magasin a été totalement vandalisé. Les commerçants ne veulent pas revivre ces heurts en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Samedi 8 décembre, des casseurs infiltrent le mouvement et pillent de nombreux commerces, comme on peut le voir sur des images amateurs. Des scènes qui ont profondément choqué les habitants.

Des policiers et gendarmes plus nombreux

Nombreux sont les commerçants amers qui ont perdu une bonne partie de leur chiffre d'affaires. Des magasins et du mobilier urbain ont été saccagés. Le maire évalue à un million d'euros le coût global des dégâts. 270 policiers et gendarmes étaient alors mobilisés. La préfecture annonce deux escadrons de gendarmerie mobile supplémentaires pour renforcer le dispositif. Près de 340 membres des forces de l'ordre seront déployés samedi 15 décembre à Saint-Étienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" bloquent le périphérique de Caen (Calvados), le 18 novembre 2018. 
Des "gilets jaunes" bloquent le périphérique de Caen (Calvados), le 18 novembre 2018.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)