Cet article date de plus de trois ans.

"Gilets jaunes" : l'Assemblée vote une prime exceptionnelle de 300 euros pour les forces de l'ordre

Cette prime sera versée aux 111 000 policiers et militaires mobilisés dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des forces de l'ordre mobilisées lors d'une manifestation des "gilets jaunes", à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 18 décembre 2018. (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)

L'Assemblée nationale a voté dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 décembre une prime exceptionnelle en faveur des forces de l'ordre, ainsi que pour les personnels des préfectures mobilisés ces dernières semaines dans le cadre du mouvement des "gilets jaunes".

Lors de l'examen en nouvelle lecture du projet de budget 2019, les députés ont adopté un amendement du gouvernement prévoyant une prime de 300 euros qui sera versée aux 111 000 policiers et militaires qui ont participé aux récentes opérations. Le coût de la mesure est de 33,3 millions d'euros.

Fronde des syndicats de policiers

Le ministère de l'Intérieur est confronté à une fronde des syndicats de policiers, qui réclament "un retour sur investissement" après leur mobilisation et ont, pour certains, appelé à un mouvement de protestation mardi et mercredi. Suspendues mardi soir, les discussions entre le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, et les syndicats policiers Alliance, Unité-SGP-FO et Unsa doivent reprendre mercredi.

Les députés avaient, peu de temps auparavant, adopté un autre amendement gouvernemental prévoyant une indemnité exceptionnelle de 200 euros pour les personnels des préfectures mobilisés. La mesure doit concerner 5 000 fonctionnaires pour un coût d'un million d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.