"Gilets jaunes" : l'acte 8 donne lieu à de nouveaux heurts à Paris

Samedi 5 janvier était le huitième samedi de mobilisation des "gilets jaunes". La préfecture de police de Paris a décompté plusieurs milliers de manifestants. Les rassemblements étaient divisés en plusieurs groupes, avec à la clé de nouvelles scènes de violences.

FRANCE 2

Encore une fois, des voitures et des scooters ont été incendiés. Sur le boulevard Saint-Germain, à Paris, des manifestants arrachent les grilles des arbres pour en faire des barricades. Pourtant, certains "gilets jaunes" ont essayé d'éviter les incidents samedi 5 janvier. Tout l'après-midi, des heurts ont éclaté en marge du cortège parisien. Des "gilets jaunes" ont tenté de forcer le passage. Certains étaient venus pour en découdre. Un homme s'est par exemple jeté sur les forces de l'ordre. Comme sur un ring, il a frappé les CRS en plein visage.

3 500 manifestants dans la capitale, selon l'Intérieur

Un peu plus loin, au pied du quai d'Orsay, une péniche a été incendiée. Sur les réseaux sociaux, le chef de la police nationale s'indigne. Ces débordements ont eu lieu lors de la deuxième manifestation de la journée, qui avait été déclarée en préfecture, de la place de l'Hôtel de Ville à l'Assemblée nationale. Les manifestants ont été bloqués par les forces de l'ordre. Ils n'ont pas atteint leur zone de ralliement. L'autre cortège a défilé samedi matin dans le calme, de la place de l'Étoile à celle de la Bourse. Plusieurs centaines de personnes étaient présentes sur les Champs-Élysées et des organisateurs avaient monté un service d'ordre, identifié par un brassard rouge. Le ministère de l'Intérieur estime à 3 500 le nombre de manifestants dans les rues de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Samedi 5 janvier était le huitième samedi de mobilisation des \"gilets jaunes\". La préfecture de police de Paris a décompté plusieurs milliers de manifestants. Les rassemblements étaient divisés en plusieurs groupes, avec à la clé de nouvelles scènes de violences.
Samedi 5 janvier était le huitième samedi de mobilisation des "gilets jaunes". La préfecture de police de Paris a décompté plusieurs milliers de manifestants. Les rassemblements étaient divisés en plusieurs groupes, avec à la clé de nouvelles scènes de violences. (FRANCE 2)