Cet article date de plus de trois ans.

"Gilets jaunes" : Jerôme Rodrigues, blessé à l'œil lors d'une manifestation à Paris, a porté plainte, selon son avocat

Philippe de Veulle pense que son client a été touché par un tir de LBD (lanceur de balle de défense) et non par une grenade de désencerclement. Les faits se sont produits hier après-midi, dans le quartier de Bastille.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Rodrigues, figure du mouvement des "gilets jaunes", évacué par les pompiers après avoir été blessé à l'œil lors d'une manifestation à Paris, le 26 janvier 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Blessé à l'œil samedi 26 janvier lors d'un rassemblement des "gilets jaunes" à Paris, Jérôme Rodrigues a porté plainte contre X pour "coups et blessures volontaires", a confirmé son avocat Philippe de Veulle à franceinfo, après l'avoir annoncé sur BFMTV.

C'est la sœur de cette figure du mouvement des "gilets jaunes" qui a déposé la plainte, auprès du procureur de la République de Paris, au commissariat du 13e arrondissement de Paris, samedi soir.

L'avocat affirme que son client a été touché par un tir de lanceur de balles de défense (LBD). "Nous avons plusieurs preuves matérielles", a-t-il affirmé à franceinfo. "Un témoin oculaire a vu un CRS tirer à bout portant sur Jérôme et va témoigner", "nous avons une vidéo où l'on voit clairement le tir de flash-ball" et "une balle de flash-ball a été récupérée par un manifestant", a-t-il expliqué. Cette balle va être transmise à l'IGPN, assure Philippe de Veulle.

"Il a été opéré et mis dans un coma artificiel"

Une enquête en "recherche des causes des blessures" a été confiée samedi soir par le parquet de Paris à l'IGPN, plus connue sous le nom de "police des polices".

Samedi, une source policière contactée par franceinfo affirmait que Jérôme Rodrigues avait été blessé par une grenade de désencerclement, ce que l'avocat du "gilet jaune" ne "croit pas". Le ministère de l'Intérieur avait affirmé que les forces de l'ordre seraient équipées de caméras qui devraient être activées quand elles feraient usage de leurs LBD.

"Pour nous ce n'est pas accidentel, c'est une volonté de tirer sur une personne qui est pacifique", a ajouté l'avocat dans une interview à France 2.

Jérôme Rodrigues "a été opéré et mis dans un coma artificiel au bloc opératoire", explique par ailleurs son avocat à franceinfo. Le "gilet jaune" en est sorti depuis, et a posté un message sur Facebook dimanche matin.

"Il est en soin, je ne peux pas encore dire s'il a perdu définitivement l'usage de son œil", a précisé Philippe de Veulle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.