Cet article date de plus d'un an.

"Gilets jaunes" : interdictions de manifester à Avignon, Toulouse et Rouen lors du 20e samedi de mobilisation

Ces trois préfectures ont pris des arrêtés pour prévenir les violences et les pillages. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des "gilets jaunes" protestent à Avignon (Vaucluse), le 9 mars 2019. (MAXPPP)

Trois préfectures ont annoncé des interdictions de manifester, samedi 28 mars, lors de la nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Avignon (Vaucluse), Toulouse (Haute-Garonne) et Rouen (Seine-Maritime), pour prévenir les violences et les pillages.

A Avignon, où un appel national à manifester samedi avait été lancé par des "gilets jaunes" sur les réseaux sociaux, la préfecture du Vaucluse a interdit tout rassemblement ou manifestation du mouvement de 9 heures à minuit, "intra-muros" et sur plusieurs axes périphériques.

Des interdictions dénoncées sur les réseaux sociaux par les "gilets jaunes"

Le préfet du Vaucluse, Bertrand Gaume, évoque "les appels à une manifestation nationale, relayés par les réseaux sociaux, et notamment la présence prévisible de personnes appartenant à des groupes activistes violents". Il souhaite en particulier protéger le Palais des papes, "lieu symbolique qui demeure ainsi sensible".

La préfète de Normandie Fabienne Buccio – depuis mercredi nommée en Nouvelle-Aquitaine – a pris un arrêté interdisant toute manifestation dans le centre-ville de Rouen, selon un périmètre identique à celui du samedi 23 mars. A Toulouse, l'arrêté préfectoral concernant la journée du 23 mars et interdisant toute manifestation place du Capitole a été reconduit. Des interdictions aussitôt dénoncées sur des comptes de "gilets jaunes" sur les réseaux sociaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.