"Gilets jaunes" : des regrets dans la majorité

Les 309 députés de La République en marche à l'Assemblée nationale sont-ils prêts à défendre la politique du gouvernement sur le terrain ? Les précisions de Catherine Demangeat.

France 3

La journaliste Catherine Demangeat est en duplex de l'Assemblée nationale au douzième jour de la mobilisation des "gilets jaunes". Elle a rencontré des députés de La République en marche prêts à aller à la rencontre des Français sur le terrain. Certains "sont prêts à participer à cette concertation souhaitée par Emmanuel Macron au plus près du terrain, mais certains aussi ont des regrets, c'est le cas de Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse". Ce dernier avait alerté le gouvernement sur cette colère qui monte depuis longtemps dans les zones rurales où le sentiment de déclassement reste très fort.

Des doutes persistent au sein de la majorité

Patrick Vignal, député de l'Hérault regrette lui aussi. Il estime qu'il faut donner un signe fort aux "gilets jaunes" et prône une trêve de trois mois pendants lesquels il n'y aurait ni hausse du gaz ni du carburant. Enfin, Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire reste sceptique, "pourquoi, dit-il, attendre trois mois pour proposer des dispositifs pour la rénovation énergétique?" Des doutes persistent donc au sein de la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Assemblée nationale, à Paris, le 31 juillet 2018. 
L'Assemblée nationale, à Paris, le 31 juillet 2018.  (GERARD JULIEN / AFP)