"Gilets jaunes" : après les annonces d'Emmanuel Macron, à quoi s'attendre pour le 24e samedi de mobilisation ?

Le 20 avril, les "gilets jaunes" étaient 27 900 dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur, 100 000 selon leur propre décompte.

Des \"gilets jaunes\" à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), samedi 20 avril 2019.
Des "gilets jaunes" à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), samedi 20 avril 2019. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Deux jours après les annonces d'Emmanuel Macron, les "gilets jaunes" battront à nouveau le pavé samedi 27 avril pour leur vingt-quatrième journée de mobilisation.  L'ampleur du mouvement permettra de mesurer la réaction de la rue. Le samedi précédent, les "gilets jaunes" étaient 27 900 dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur, 100 000 selon leur propre décompte.

Une autre inconnue subsiste : la mobilisation va-t-elle être plus faible en raison de la proximité du 1er-Mai ? Du côté de la gendarmerie, on indique que le dispositif prévu mercredi "a besoin d'être affiné et adapté en fonction des mobilisations de samedi. On estime que les manifestations auront la même physionomie que la semaine dernière, où les affrontements ont été plutôt violents". Franceinfo liste les principales manifestations attendues.

Un appel "international" à Strasbourg

A Strasbourg (Bas-Rhin), le mouvement a lancé sur les réseaux sociaux un appel dit "international" à manifester à partir de 13 heures en direction du Parlement européen, à un mois des élections européennes. La page Facebook dédiée rassemblait vendredi 3 500 personnes intéressées, les organisateurs espérant attirer aussi des manifestants allemands et belges.

La préfecture a interdit toute manifestation dans certains secteurs de l'île formée par le centre-ville historique, le parvis de la gare ainsi que les abords des institutions européennes.

"On est sur un niveau de vigilance très importante", confie une source policière à l'AFP, tout en soulignant que, vendredi à la mi-journée, il n'y avait "pas de mouvement structuré de l'étranger annoncé". Jusqu'à présent, les manifestations des "gilets jaunes" sont restées d'une ampleur modérée dans la capitale alsacienne.

Une nouvelle manifestation à Toulouse malgré les précédentes violences

A Toulouse (Haute-Garonne), épicentre du mouvement la semaine passée, où des échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté, il sera à nouveau interdit de manifester sur la place du Capitole de 10 heures à 21 heures mais un appel à manifester a néanmoins été lancé pour le début d'après-midi.

A Paris, "marche sur les médias" et convergence syndicale

Dénonçant "un traitement médiatique virulent du mouvement", des "gilets jaunes" annoncent une "marche sur les médias" qui partira de Radio France et se terminera devant le CSA. Le défilé passera par TF1, CNews, France Télévisions, et BFMTV.

Alors que certains groupes de "gilets jaunes" se concentrent sur l'organisation de la journée du 1er-Mai, des convergences entre syndicalistes et "gilets jaunes" sont déjà prévues samedi. A Paris, une manifestation partira du quartier de Montparnasse sous le mot d'ordre de "Riposte générale", à l'appel notamment de la CGT. Elle devrait opérer une jonction avec les "gilets jaunes".

Mais selon un "gilet jaune" actif depuis le début du mouvement interrogé par franceinfo, le cortège ne devrait pas atteindre l'affluence des grands jours. 

Les "gilets jaunes" et les black blocs qui vivent hors de Paris ne viendront pas ce samedi car le déplacement coûte cher et qu'ils préfèrent venir le 1er-Mai.Un "gilet jaune" actif depuis le début du mouvementà franceinfo

Le périmètre prohibé par les autorités comprendra les Champs-Elysées, l'Elysée, les abords de l'Assemblée nationale et de Notre-Dame.

D'autres événements prévus à Lyon, Lille, Rennes et Rouen

A Lyon (Rhône), la préfecture a annoncé que le périmètre d’interdiction de manifester mis en place depuis deux semaines serait reconduit. A Lille (Nord), Rennes (Ille-et-Vilaine) ou encore Rouen (Seine-Maritime), les manifestations seront également interdites dans le centre-ville.