"Gilets jaunes" : 43 interpellations dans l'Hérault après l'incendie d'un péage

Les enquêteurs ont effectué une série d'interpellations, mardi 8 janvier, dans l'affaire des incendies du péage de Bessan (Hérault).

Si des opérations d'évacuations de ronds-points ont eu lieu mardi 8 janvier, les autorités ont aussi effectué 43 interpellations dans l'Hérault, dans le cadre de l'enquête concernant l'incendie du péage de Bessan. "43 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue très tôt ce matin par 150 gendarmes de l'Hérault", confirme la journaliste de France 2, Alexandra Lay, présente sur place. "Elles sont soupçonnées d'avoir participé à la mi-décembre à deux incendies au niveau de la barrière de péage de Bessan", rappelle-t-elle.

Les suspects considérés comme des casseurs

"Ici les dégâts sont considérables et les bâtiments sont toujours en réparation. Les personnes interpellées ont été retrouvées grâce à des images de vidéosurveillance, mais aussi grâce à des éléments retrouvés sur place. Elles sont considérées comme des casseurs par des sources proches de l'enquête", détaille Alexandra Lay.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les travaux au péage incendié de Bandol, le 18 décembre 2018.
Les travaux au péage incendié de Bandol, le 18 décembre 2018. (GERARD JULIEN / AFP)