Emmanuel Macron : la position des "gilets jaunes" à 48 heures du grand débat national

Lundi 14 janvier sera publiée dans la presse la lettre d'Emmanuel Macron adressée aux Français. Des questions persistent sur l'organisation du grand débat national.

FRANCE 3

400 femmes se sont rassemblées à Toulouse (Haute-Garonne) pour exprimer leur colère. À l'approche du grand débat national prévu mardi 15 janvier, rien ne semble apaiser les tensions. Dans le cortège, les "gilets jaunes" disent ne plus rien attendre de l'exécutif.

Un espoir pour certains

Près de Dijon (Côte-d'Or), le débat national est synonyme d'espoir. "On ne veut pas rester à manifester encore six mois de l'année, il va falloir quand même commencer à discuter", confie un "gilet jaune". Pour l'heure, ils sont nombreux à déplorer le manque d'information et de communication. Des inquiétudes partagées par la plupart des maires qui enregistrent depuis plusieurs semaines de nombreuses doléances. De leur côté, les préfets doivent à présent désigner un référent dans chaque département qui aura pour mission d'encadrer les discussions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les \"gilets jaunes\" vont-ils se structurer jusqu\'à s\'allier avec d\'autres mouvements européens ?
Les "gilets jaunes" vont-ils se structurer jusqu'à s'allier avec d'autres mouvements européens ? (Boris Horvat / AFP)