Cet article date de plus d'un an.

Crise sociale : "Une société qui va bien c'est une société où chacun a le pouvoir de vivre", selon Sandra Regol (EELV)

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Crise sociale : "Une société qui va bien c'est une société ou chacun à le pouvoir de vivre", selon Sandra Regol (EELV)
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Sandra Regol, porte-parole d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) et secrétaire générale adjointe du parti, est l'invitée de ce 23 heures.

La France a connu un week-end mouvementé, alors que les "gilets jaunes" fêtaient leur premier anniversaire. À Paris, des violences ont eu lieu et la place d'Italie a été dégradée. "On a, d'un côté, une population qui en est venue à penser que seule la violence pouvait attirer l'attention du pouvoir, c'est le discours des "gilets jaunes" et cela est dramatique", explique Sandra Regol, porte-parole d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).

Enclencher la transition écologique

"On a, de l'autre côté, une doctrine du maintien de l'ordre qui petit à petit évolue certes, mais qui a plus d'attention pour l'image, que pour l'efficience et l'efficacité. D'autres doctrines sont développées en Europe et reposent plus sur la dissociation entre le gros des manifestants et les personnes qui posent le plus problème", précise Sandra Regol.Le climat est tendu socialement en France : crise à l'hôpital, colère des étudiants, des cheminots.

Que ferait EELV si le parti était au pouvoir ? "J'enclencherais la transition écologique de la société. Une société qui va bien c'est une société où chacun a le pouvoir de vivre, d'avoir les moyens de gérer ses conditions de vie : un travail décent, qui nécessite pas de voiture et donc d'être prisonnier des prix du pétrole", indique Sandra Regol.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.