Aube : les policiers de Troyes équipés de caméras-piétons

Pour la première fois samedi 26 janvier, les policiers qui utiliseront des lanceurs de balles de défense (LDB) seront équipés de caméras-piétons. Un dispositif déjà entré en vigueur dans l'Aube, à Troyes.

Avant de partir en patrouille, Christopher s'équipe d'une caméra-piéton dans le centre-ville de Troyes dans l'Aube. Pour cet agent de police, cet équipement est un outil du quotidien qu'il utilise lors de contrôles de routine. "Sachant que l'ensemble du contrôle est filmé, ça doit normalement couper toutes velléités de provocations, d'insultes, d'outrages", explique le policier.

21 caméras-piétons à Troyes

Le commissariat de Troyes a déjà reçu 21 caméras-piétons et quelques-unes ont déjà été utilisées lors du rassemblement du samedi 5 janvier. Lors d'une manifestation un peu tendue, l'enregistrement devra être continu. Le procureur pourra alors solliciter la mise à disposition des images. Pour Christopher, les caméras-piétons seront un moyen de justifier des scènes de heurts entre forces de l'ordre et manifestations. Le commissariat de Troyes le reconnaît, certains policiers restent réticents quant à l'utilisation de cet outil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier équipé d\'une caméra-piéton, aux Mureaux (Yvelines), le 8 avril 2016.
Un policier équipé d'une caméra-piéton, aux Mureaux (Yvelines), le 8 avril 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP)