Antisémitisme : des "gilets jaunes" ont tenu à manifester

Parmi les manifestants dénonçant l'antisémitisme mardi 19 février en France, beaucoup de "gilets jaunes". Tous ne veulent pas être associés aux insultes proférées dans les manifestations ou à l'agression d'Alain Finkielkraut.

France 3

À Lille (Nord) mardi 19 février, ils sont nombreux à manifester contre l'antisémitisme avec leurs gilets jaunes. Ils sont écœurés par les récentes agressions antisémites qui salissent le mouvement. "Nous sommes un mouvement non violent. Nous revendiquons de la justice sociale, de la justice fiscale. Nous avons été attaqués. Notre meilleure façon de dire que nous ne sommes pas antisémites, c'est d'être présents aujourd'hui pour dire non !", martèle un manifestant.

Des "gilets jaunes" indignés

Même message à Marseille (Bouches-du-Rhône) mardi soir avec la présence de quelques "gilets jaunes" parmi d'autres manifestants. Contre toutes les formes de racisme, à Paris aussi, ils ont voulu condamner les agressions et les insultes contre une religion. Dans toute la France, d'autres rassemblements ont eu lieu avec à chaque fois la même indignation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" ont participé au rassemblement contre l\'antisémitisme mardi 19 février, à Paris.
Des "gilets jaunes" ont participé au rassemblement contre l'antisémitisme mardi 19 février, à Paris. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)