Annonces d'Emmanuel Macron : le président "a montré qu'il avait entendu les difficultés des Français", pour Elisabeth Borne

La ministre des Transports est revenue mardi sur les annonces d'Emmanuel Macron, et notamment la question du financement de ces mesures.

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports et de la transition écologique et solidaire. 
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports et de la transition écologique et solidaire.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

"Le président de la République a montré qu'il avait entendu les difficultés des Français et qu'il voulait y répondre par des mesures immédiates", a estimé mardi 11 décembre sur franceinfo la ministre chargée des Transports Elisabeth Borne, au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron sur la crise des "gilets jaunes".

"On va chiffrer et voir comment on finance"

Le chef de l'Etat a notamment annoncé une augmentation de 100 euros par mois "du salaire d'un travailleur au Smic" ou encore la défiscalisation des heures supplémentaires dès 2019. Reste maintenant la question du chiffrage de ces mesures. "Les évaluations sont de 8 à 10 milliards" d'euros, a indiqué Elisabeth Borne, mais "ce n'est pas moi qui vais faire le chiffrage".

"Les Français attendaient des mesures fortes et c'est ça qui est important, ils veulent que le travail paie, ils veulent mieux vivre, ils veulent sortir de ces difficultés pour boucler les fins de mois. Ensuite, on va effectivement chiffrer et voir comment on finance", a poursuivi la ministre chargée des Transports.

Interrogée sur le respect de la limite européenne d'un déficit public inférieur à 3% du PIB, Elisabeth Borne a répondu : "Il faut aussi qu'on ait ce débat".

La ministre a par ailleurs rappelé que le président recevait mardi 11 décembre "les banques" et mercredi "les grandes entreprises" pour "leur demander aussi comment ils peuvent participer à cette amélioration de la situation du pays".