Annonces d'Édouard Philippe : "Les injonctions au calme, sans réponse politique, seront sans effet"

Le député La France insoumise Adrien Quatennens a réagi aux dernières annonces du Premier ministre.

Adrien Quatennens, député La France insoumise, était l\'invité de franceinfo.
Adrien Quatennens, député La France insoumise, était l'invité de franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

"Les injonctions au calme, sans réponse politique, seront sans effet", a estimé lundi 7 janvier sur franceinfo le député La France insoumise (LFI) du Nord Adrien Quatennens, après les annonces du Premier ministre. Édouard Philippe a réagi aux violences qui ont émaillé l'acte 8 du mouvement des "gilets jaunes" samedi dernier.

"Édouard Philippe était en capacité de rétablir l'ordre public", a affirmé le député. "Pourtant il n'a pas annoncé le rétablissement de l'impôt de solidarité sur la fortune, il n'a pas annoncé la moindre mesure en matière de justice fiscale, en matière de réoxygénation de la vie démocratique", a regretté Adrien Quatennens.

La violence ne plaît à personne.Adrien Quatennensà franceinfo

Le député assure qu'au sein de La France insoumise, "l'ensemble de ses orateurs, de ses élus, ne sont absolument pas partisans de stratégie de la violence. Mais les injonctions contre la violence dépourvue de réponse politique seront sans effet. Ce soir, le gouvernement avait l'occasion d'entendre l'extrême souffrance qui s'exprime dans le pays. Il a manqué cette occasion, c'est dommageable pour le pays".

Adrien Quatennens déplore aussi le fait que le président de la République maintienne "tranquillement son cap et son programme comme il l'a dit le soir de ses vœux. Il se trompe." Selon le député, "la réponse politique qu'il faut apporter à ce mouvement va contraindre son cap. Il faut qu'il l'entende". Adrien Quatennens appelle de ses vœux "à ce que désormais le gouvernement se hisse à hauteur du moment historique que nous vivons".