Annonces d'Édouard Philippe : "Ce gouvernement préfère une réponse sécuritaire plutôt que politique"

Le secrétaire général du syndicat VIGI CGT Police a réagi aux dernières annonces du Premier ministre.

Le Premier ministre Édouard Philippe sur le plateau de TF1, le 7 janvier 2019.
Le Premier ministre Édouard Philippe sur le plateau de TF1, le 7 janvier 2019. (ERIC FEFERBERG / POOL)

"On est en train de donner une réponse sécuritaire à un problème politique et social, et nos collègues ne peuvent plus assurer leurs missions convenablement", a réagi lundi 7 janvier sur franceinfo Alexandre Langlois, le secrétaire général du syndicat VIGI CGT Police, à propos des annonces d'Edouard Philippe lundi soir.

Selon Alexandre Langlois : "Ils [les policiers] sont fatigués, ils voudraient voir leurs familles, ils sont sur le pont tous les week-ends, parce que ce gouvernement préfère une réponse sécuritaire plutôt que de trouver une solution politique. Nos collègues en ont vraiment ras-le-bol d'être utilisés et de prendre les coups à leur [le gouvernement] place."

"Il y a des mesures qui pourraient être intéressantes à prendre, déjà appliquer les lois qui existent, je rappelle que le port de la cagoule et être masqué sur la voie publique est interdit. Ensuite, je rappelle que les services des renseignements généraux ont été démembrés en 2008 par monsieur Sarkozy. Aucun gouvernement depuis n'a remis les choses et à l'heure actuelle le gouvernement est obligé de déployer des forces de police dans tous les sens pour pallier l'aveuglement du renseignement. Le renseignement territorial à l'heure actuelle fait du mieux possible avec les moyens du bord mais n'a pas les moyens qu'avaient à l'époque les RG, donc il serait peut-être temps de travailler en amont", a-t-il indiqué.