1er- Mai : timide rapprochement entre syndicats et "gilets jaunes"

164 000 personnes ont manifesté mercredi 1er mai en France selon le gouvernement, 310 000 selon la CGT. C'est mieux qu'en 2018. Les syndicats ont reçu le renfort des "gilets jaunes". Est-ce un début de rapprochement ?

France 3

1er-Mai inédit en rouge et jaune. Partout en France, le rapprochement des luttes est voulu, poussé même par les syndicats et certains "gilets jaunes". Mais faire un front commun, défiler auprès des "gilets jaunes", en ce jour de fête du Travail, pour certains syndicalistes c'est trop. "Ça me désespère de voir un 1er-Mai kidnappé par les gilets jaunes", lance à Caen Magali Le Meur, membre du SNUipp-FSU.

Les "gilets jaunes" manifestent encore samedi

Fidèles au mot d'ordre du début du mouvement, de nombreux "gilets jaunes" repoussent l'idée d'une potentielle convergence des luttes. S'ils ont défilé ensemble, syndicats et "gilets jaunes" ont gardé leur distance. Et c'est sans les syndicats que le mouvement des "gilets jaunes" a déjà lancé un appel national pour la reprise des ronds-points samedi 11 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Gilets jaunes\" et mouvements syndicaux ont défilé conjointement, mercredi 1er mai 2019, à Paris.
"Gilets jaunes" et mouvements syndicaux ont défilé conjointement, mercredi 1er mai 2019, à Paris. (LUCAS BARIOULET / AFP)