14 juillet : Emmanuel Macron pris à partie par des "gilets jaunes"

Emmanuel Macron en civil avec son épouse et ses gardes du corps a été pris à partie dans les jardins des Tuileries par un groupe se revendiquant des "gilets jaunes" mardi 14 juillet.

France 2

Alors qu'il se promène avec son épouse dans le jardin parisien des Tuileries mardi 14 juillet, le chef de l'État est pris à partie par des "gilets jaunes". La scène est filmée et diffusée en direct sur les réseaux sociaux. L'un d'eux l'interpelle sur la remise en service des Brav, les Brigades de répression des actions violentes motorisées dans les manifestations. "Vous êtes mon employé, monsieur le Président", lui lance l'un d'eux.

Une promenade critiquée par l'opposition

Après plusieurs minutes de discussion, des aurevoirs plus apaisés. Mercredi matin, pour la droite comme pour la gauche, cette séquence révèle un problème de sécurité et d'imprudence du président. "On n'est pas un homme normal quand on est président de la République. Vous avez l'obligation d'avoir une protection, et on sait pertinemment qu'un jour de manifestation, en allant se promener au jardin des Tuileries, on prend bien évidemment le risque d’une confrontation", a déclaré Christian Jacob, président des Républicains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 29 juin 2020.
Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, le 29 juin 2020. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)