Cet article date de plus de cinq ans.

Eliott, 11 ans, passionné du RER C, va pouvoir essayer un simulateur de conduite de train

La SNCF a répondu favorablement à sa demande, formulée dans une lettre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un RER C, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) le 6 octobre 2015. (MAXPPP)

"Je m'appelle Eliott, j'ai 11 ans. Je suis un passioné [sic] de simulateur de train. Depuis que j'ai 4 ans, j'adore le RER C." Bertrand Gosselin, le directeur de la ligne C du RER, a reçu cette lettre et l'a mise en ligne le 10 décembre sur Twitter. Dans cette "lettre d'amour" à la SNCF, le garçon parle de sa passion pour ces trains franciliens et décrit son souhait le plus cher : il aimerait être invité à bord du simulateur de train installé gare d'Austerlitz à Paris. Cet outil permet de former les conducteurs de RER.

Son rêve va se réaliser. Touché par cette lettre, Bertrand Gosselin a envoyé un paquet qu'Eliott trouvera au pied du sapin avec quelques objets à l'intérieur et surtout une invitation pour découvrir, au mois de mars, le simulateur de conduite, indique, jeudi 17 décembre, France Bleu 107.1 sur son site.

Il a fait la une de "Ouest-France"

Ses parents n'ont pas réussi à garder la surprise. Depuis qu'il est au courant, le petit garçon trépigne d'impatience. "Il nous casse les pieds tous les jours avec ça", a confié à la radio en riant sa maman, qui voit toutefois d'un bon œil la passion de son fils pour le RER C.

Son histoire a fait le tour des médias, et il a même fait la une de Ouest-France. Bertrand Gosselin a d'ailleurs mis en ligne une photo du garçon aux côtés du panneau du quotidien régional.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.