Prix des carburants : "L'art de gouverner c'est de se remettre en cause", estime Ségolène Royal

Ségolène Royal publie un livre, "Ce que je peux enfin vous dire", dans lequel elle revient sur ses combats. L'ancienne ministre de l'Environnement est l'invitée des "4 Vérités", mercredi 14 novembre.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans son livre Ce que je peux enfin vous dire, Ségolène Royal, actuellement Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles, revient sur sa vie de femme et sur sa vie de femme politique.

Lorsqu'elle était ministre de l'Environnement, elle assure avoir épargné des mois de galères aux Français en reculant sur l'écotaxe. Elle attend la même action de la part du gouvernement Philippe sur la question de la hausse des prix des carburants. "Si on ne veut pas avoir l'air de reculer, on peut dire qu'on peut réajuster une décision mal ciblée ou bien mal comprise. Je crois que l'art de gouverner c'est aussi savoir se remettre en cause par rapport à des initiatives que l'on a cru parfaites et qui se relèvent ne pas l'être", indique Ségolène Royal sur le plateau des "4 Vérités", mercredi 14 novembre.

Ne pas passer dans "l'écologie punitive"

Pour faire face à la colère des "gilets jaunes", le gouvernement prévoit des mesures d'accompagnement, comme le chèque énergie ou encore de l'aide à la conversion pour les véhicules électriques. "C'est mieux que rien. En plus, ce sont des outils que j'avais mis en place dans la loi de transition énergétique. Mais aujourd'hui il y a deux problèmes : le prélèvement sur le pouvoir d'achat et la justification de la réforme", détaille Ségolène Royal qui évoque "une écologie punitive" et estime que "les Français sont au bout de ce qu'ils peuvent supporter en terme de prélèvement sur le pouvoir d'achat par rapport à des promesses d’allègement de la pression fiscale".

L'ancienne ministre affirme "réfléchir" à s’engager dans les élections européennes. "Quand je vois l'ensemble des reculs dans le domaine de l'Écologie, je regarde de plus en plus attentivement cette échéance", confie Ségolène Royal, qui précise qu'elle prendra sa décision au début de l'année 2019.

Ségolène Royal s\'exprime à Paris, le 11 décembre 2017.
Ségolène Royal s'exprime à Paris, le 11 décembre 2017. (ERIC PIERMONT / AFP)