Avertisseurs de radars : un député veut les supprimer

Les avertisseurs de radars vont-ils bientôt être hors la loi ? Un sénateur veut faire interdire ces outils qui signalent des contrôles de police. Les associations de la prévention routière rappellent que cette année, les chiffres de la mortalité sur les routes sont repartis à la hausse.

FRANCE 2

Applications, réseaux sociaux, détecteurs... Ils signalent à l'avance des radars automatiques, embarqués ou des contrôles de police. Aujourd'hui, 20 millions d'automobilistes utilisent des avertisseurs et l'avouent. Ils sont bien utiles pour éviter les contraventions. Toutes ces applications sont parfaitement légales et c'est bien ce qui pose problème. Pour le sénateur qui souhaite les faire interdire, ces avertisseurs favoriseraient des comportements dangereux.

Mortalité routière en hausse

Pour cet avocat qui défend des automobilistes en infraction, c'est tout le contraire. "Un avertisseur de radar, ce n'est pas justement pour empêcher l'infraction, c’est tout simplement aussi pour avertir qu'à cet endroit-là, la route est dangereuse", affirme Jean-Baptiste Iosca, spécialiste du droit de la route. Difficile de mesurer l'impact de ces appareils sur la mortalité routière. Une mortalité en hausse l'année dernière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Radars
Radars (France 2)