Autolib' : une chute sans fin

Terminé les petites voitures grises en autopartage. Cela fait un mois que les Autolib' ont calé à Paris et en banlieue. Mais que vont devenir ces véhicules hors d'usage ? 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Depuis un mois, des centaines de véhicules Autolib' ont quitté les rues de Paris pour atterrir 200 kilomètres plus loin dans le Loir-et-Cher. Les riverains sont un peu inquiets. "Au départ il y en avait quelques-unes au fond et plus ça allait, plus ça se remplissait. Ils vont nous les laisser là et voilà.", déplore cette riveraine.

Mais que vont devenir ces centaines de véhicules ?

Selon le groupe Bolloré, une grande partie de la flotte pourrait être revendue à des entreprises. Les voitures les plus abimées pourraient être démantelées pour récupérer certaines pièces comme les batteries. Un gâchis qui ne concerne pas que les véhicules, mais aussi leurs bornes de recharge, autourd'hui inutilisables. La solution envisagée pourrait être un accès gratuit au réseau électrique des bornes. Mais cette alternative ne séduit pas toutes les mairies ; chacune décidera du sort de ces installations dans les mois qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Station Autolib à Argenteuil (Val-d\'Oise). 
Station Autolib à Argenteuil (Val-d'Oise).  (MARINE CHAILLOUX / FRANCE-BLEU 107.1)