Transports : les ventes de vélos ralentissent, les professionnels évoquent "un phénomène inverse de celui de 2020 et 2021"

La bicyclette a beau faire de plus en plus d'adeptes, et avoir connu un beau succès en période de déconfinement, fabricants et revendeurs se retrouvent aujourd'hui avec des stocks parfois trop importants et difficiles à écouler.
Article rédigé par France Info, Boris Hallier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Entre 2019 et 2022, les ventes de vélos neufs ont baissé de 350 000. (DENIS CHARLET / AFP)

Dans la boutique parisienne de Guillaume, les clients se font rares, même pour un mois d'août. Pourtant, ici, on peut faire de bonnes affaires. "C'est le bon moment pour s'équiper", assure le gérant, car les fabricants de vélos ont des stocks à écouler. "On a des remises qui peuvent aller jusqu'à 25 ou 30 % sur certains vélos. C'est clairement pour réguler les stocks en vue de la saison 2024 qui va arriver", explique Guillaume.

>> Plan vélo : la France a-t-elle les moyens de ses ambitions ?

Le temps de la pénurie, quand les Français sortaient du confinement et devaient s'armer de patience pour obtenir leur vélo, est bien loin. À cette époque, certaines usines étaient même à l'arrêt et les fabricants avaient du mal à suivre. 

"Tous les fabricants se retrouvent avec beaucoup de stocks et des ventes qui sont moins importantes." 

Guillaume

à franceinfo

Donc on se retrouve aujourd'hui avec un phénomène inverse de celui qu'on avait en 2020, 2021. 2023 a été une année plus compliquée en début d'année, peut-être à cause des réformes et du pouvoir d'achat qui est en baisse." 

Le constat est le même chez Lucie. Elle est mécanicienne dans une boutique, dont certains modèles électriques sont exposés sur le trottoir. 

"On va peut-être même les mettre sur 'Le Bon Coin' pour avoir de la visibilité et faire venir les gens." 

Lucie

à franceinfo

"On a un modèle de chez Moustache, qui est une marque très reconnue en France, qui est quand même un modèle à 5 700 €. On va descendre jusqu'à 500 euros presque, pour avoir un pack avec des accessoires et le vélo. Et après il y a le Spicy Curry et le Fast Track de chez Yuba. Mais ils ne partent pas assez vite, il y en a trop à l'entrepôt."  

Réparer plutôt qu'acheter

Mais les spécialistes en sont convaincus, les vélos électriques finiront par trouver preneur. "Sur le vélo à assistance électrique, la demande est toujours forte" , assure Virgile Caillet, délégué général de l'Union sports et cycles, le syndicat professionnel du secteur. 

"Le problème vient plus du segment de marché des vélos mécaniques. De plus en plus de Français ressortent le vélo et le font réparer, ce qui explique qu'on a cette impression, ce phénomène de masse, où on voit de plus en plus de monde à vélo. Mais en revanche, la problématique, c'est au niveau de l'achat de vélos neufs. Là, on a quelques signaux d'inquiétude. En tout cas, il faudra être vigilant sur ce segment de marché."

Et effectivement, les chiffres le montrent : 350 000 vélos mécaniques neufs en moins vendus en 2022, par rapport à 2019.

Les ventes de vélos ralentissent en France : reportage de Boris Hallier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.