Tourisme : Zanzibar, une destination paradisiaque loin du Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Tourisme : Zanzibar, une destination paradisiaque loin du Covid-19
France 2
Article rédigé par
N. Bertrand, J. Barrère - France 2
France Télévisions

Pour le grand format du vendredi 26 mars, le 20 Heures de France 2 vous emmène à destination d’un endroit paradisiaque, à Zanzibar (Tanzanie), qui a fait le choix d’oublier l’existence du virus. Pas de test, pas de quatorzaine pour les touristes : l’OMS s’en inquiète, contrairement aux autorités locales.  

À Zanzibar, en Tanzanie, les risques liés à l’épidémie de Covid-19 sont ignorés par les autorités locales. Trois amis autrichiens et italiens s’y sont par exemple rendus afin de pouvoir nager avec des dauphins en pleine mer. Coût du voyage pour 10 jours de vacances : 1 500 euros par personne. Des touristes du monde entier ont également fait le déplacement pour rendre visite à ces mammifères marins, dans les eaux chaudes de l’océan indien.  

Officiellement, le Covid-19 n’existe pas 

Les touristes fuient l’Europe afin d’oublier le coronavirus. "C’est la seule destination qui est ouverte pour le moment. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes venus ici", confie un touriste. En l’espace de quelques mois, Zanzibar est devenu la destination numéro un des voyageurs qui souhaitent éviter aux restrictions sanitaires. Officiellement, les autorités locales assurent qu’il n’y a pas de Covid-19, même si tout le monde sait que c’est faux. "Nous n’avons pas eu besoin de test pour venir ici", témoigne une touriste polonaise. Des bars aux restaurants, tout est ouvert et fonctionne normalement à Zanzibar, où aucune campagne de vaccination n’est planifiée.  

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.