Réchauffement climatique : vers la fin du tourisme en Méditerranée ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Réchauffement climatique : vers la fin du tourisme en Méditerranée ?
Article rédigé par France 2 - A. Sylvain, L. Gublin, L. Bleuzen
France Télévisions
France 2
Selon une ONG, le réchauffement climatique a entraîné une baisse de 10% de la fréquentation touristique en Méditerranée depuis un an. Avec la hausse constante des températures, certaines destinations pourraient être délaissées au profit de zones plus fraîches.

Bronzer en Espagne, profiter du coucher de soleil en Grèce ou déambuler dans la Rome antique… La Méditerranée est la destination reine du tourisme mondial. Mais pour combien de temps ? Depuis quelques semaines, la carte postale souffre de la canicule : plus de 40 °C à l’ombre à Athènes (Grèce), avec des touristes pris de malaise, et un scénario similaire en Italie, ou en Espagne. Partout, les touristes suffoquent. 

Le tourisme semble déjà impacté, avec 10% de fréquentation en moins cette année dans la région, par rapport à l’année 2022. Cela pourrait continuer avec le réchauffement climatique. 

Les villes vont devoir s’adapter 

Selon les experts du GIEC, la zone s’est déjà réchauffée d’1,5 °C par rapport à l’ère-industrielle. Ce sera 2,2 °C en 2040, avec par ailleurs davantage d’incendies, de précipitations extrêmes et une montée des eaux.

"L’augmentation des températures, qui va continuer avec un rythme plus ou moins soutenu selon le scénario d’émission de gaz à effet de serre", commente Yves Tramblay, hydrologue à l’Institut de recherche pour le développement, qui signale un "risque fortement accru de sécheresse". Pour survivre, le secteur touristique n’aura qu’une solution : s’adapter.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.