Le phare des baleines, haut symbole de l’île de Ré

Le phare des baleines est surnommé la Tour Eiffel de l’île de Ré, c’est l’un des sites emblématiques de Charente-Maritime. Situé à la pointe nord de l’île, c’est un édifice exceptionnel et hors du temps.

Cela fait 150 ans que le phare des baleines veille, fièrement dressé face à l’océan sur l’île de Ré en Charente-Maritime et guide, aujourd’hui encore, les navires au large. Jusqu’à la fin du XVIIe siècle, avant sa construction, le secteur constituait une des grandes zones de naufrage du pays. Alex Pichon, de la société Patrimoine-océan, gestionnaire du site, raconte : "L’histoire du phare commence en 1834, quand il est mis en service, le 15 janvier. Il fait partie du programme de 1825 : c’est l’État qui a décidé à cette date d’éclairer les côtes de France et de construire des grands phares tous les 50 kilomètres pour guider les marins."

De milliers de visiteurs

Concernant ce nom digne d’un roman, Alex Pichon reprend : "On ne connaît pas exactement l’origine du nom, mais on sait que c’est un navigateur cartographe italien, Pizigani, qui mentionne pour la première fois en 1370 la côte des baleines". Aujourd’hui, le site accueille plusieurs dizaines de milliers de visiteurs chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le phare de Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime) à la pointe de l\'île de Ré, le 12 septembre 2018.
Le phare de Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime) à la pointe de l'île de Ré, le 12 septembre 2018. (LEROY FRANCIS / HEMIS.FR / AFP)