Mobilisation lors des manifestations : comment savoir qui dit vrai ?

Lors de chaque manifestation, c'est la même chose : organisateurs et préfecture ne s'entendent pas sur les chiffres. France 3 a rencontré un chef d'entreprise qui a décidé de remédier à cela.

France 3

Comme à chaque mobilisation, c'est le grand écart. Cinq fois plus de manifestants selon la CGT que selon la police à Paris. Ces écarts systématiques ont fini par mettre un chef d'entreprise rencontré par France 3 en colère. Posté au troisième étage d'un immeuble, il a choisi d'installer ses propres capteurs, car pour lui les chiffres n'ont rien d'anodin. "Les chiffres, c'est politique", explique-t-il.

Rien ne remplace l'humain

Et il l'assure, pour obtenir ce nombre, la technologie nécessaire existe déjà. Seule condition : être suffisamment haut. Le système doit pouvoir détecter le sommet de chaque crâne. Pour effectuer les rectifications, rien ne remplace l'humain. Quatre autres contrôles successifs sont réalisés pendant la manifestation. Si le compte de cette entreprise s'avère fiable, une quinzaine de grands médias nationaux, dont France Télévisions, envisagent de faire appel à son système pour d'autres manifestations. Aujourd'hui, son système donne 8 200 manifestants, très proche des 8 000 annoncés par la Préfecture et bien loin des 40 000 revendiqués par la CGT.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation pour la defense du service public et contre la reforme du code du travail, le 10 octobre 2017 à Lille. 
Manifestation pour la defense du service public et contre la reforme du code du travail, le 10 octobre 2017 à Lille.  (MAXPPP)