Cet article date de plus de cinq ans.

Mort de François Chérèque : retour sur la carrière d'un homme de compromis

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Mort de François Chérèque : retour sur la carrière d'un homme de compromis
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

François Chérèque, grand nom du syndicalisme, est décédé à l'âge de 60 ans. Il a dirigé la CFDT pendant dix ans.

Barbe et carrure de rugbyman, François Chérèque se qualifiait lui-même d'ours. C'était pourtant un homme de négociation et de compromis. Il était leader d'une CFDT qui accepte les réformes. "Il a apporté une vision du syndicalisme nouvelle et des droits nouveaux aux gens", explique Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Un leader de parole et de conviction

François Chérèque a eu le courage d'assumer la ligne réformatrice de Nicole Notat qu'il remplace en 2002. À peine intronisé, François Chérèque signe une réforme des retraites sans même consulter sa base. Le Premier ministre de l'époque Jean-Pierre Raffarin s'en souvient. Il salue aujourd'hui un leader de parole et de conviction, mais à l'époque, les militants hurlent à la trahison. 40 000 adhérents quittent la CFDT. Il renouera avec les autres syndicats et sa base en 2006 en s'opposant au CPE.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.