Cet article date de plus de cinq ans.

"Homme de progrès", "serviteur de l'intérêt général" : politiques et syndicalistes rendent hommage à François Chérèque

L'ancien secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, est mort lundi à l'âge de 60 ans. La classe politique et les grandes figures syndicales lui rendent hommage. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
François Chérèque, le 10 mai 2010 à l'Élysée (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

François Hollande, l'ensemble de la classe politique et les grandes figures syndicales ont réagi avec émotion lundi 2 janvier à la mort de François Chérèque, qui a occupé le poste de secrétaire général de la CFDT pendant dix ans, jusqu'en 2012, et qui avait quitté la présidence de l'Agence du service civique en juin 2016 pour "raisons de santé".

L'hommage de François Hollande à un homme "mobilisé pour la justice et le progrès"

L'Élysée a publié un communiqué lundi 2 janvier, dans lequel le président de la République qualifie François Chérèque d'"homme dont le courage a éclairé l’action". "Toute sa vie il s’est mobilisé pour la justice et le progrès", ajoute le chef de l'État, rappelant que "c’est pour l’hôpital public qu’il s’était engagé dans l’action syndicale où son père l’avait précédé".

Il était conscient que l’accès de tous aux soins est le fondement même de notre modèle social

François Hollande

dans un communiqué de l'Élysée

François Hollande salue un homme qui "ne faisait des compromis que pour parvenir à l’essentiel"En tant que secrétaire général de la CFDT, François Chérèque "conjuguait un pragmatisme dans les moyens avec une intransigeance dans les objectifs", ajoute le chef de l'État, qui cite en exemple les négociations sur l’avenir des retraites en 2003 et les débats sur la représentativité syndicale en 2010.

"C’est animé par cette passion qu’il avait pris la présidence de l’Agence du service civique en 2013 jusqu’à ce que la maladie l’empêche de poursuivre cette mission. Là encore, c’est avec un courage inouï qu’il a fait face, retardant autant qu’il a pu l’échéance avec dignité."

L'hommage des syndicalistes à un homme "fidèle à ses convictions"

Laurent Berger, qui a succédé à François Chérèque au poste de secrétaire général du syndicat en 2012, s'est exprimé, lundi, sur franceinfo. Il a dit ressentir "beaucoup de tristesse, une douleur même, un sentiment d'injustice pour un homme, un camarade parti trop tôt".

"C'est une immense tristesse qui nous accable", Laurent Berger
écouter

Sur franceinfo, Nicole Notat, secrétaire générale de la CFDT de 1992 à 2002, a, de son côté fait part de sa "tristesse". "C'est une grande perte" pour "le syndicalisme français. François est parti trop tôt, il est parti trop jeune", a-t-elle-ajouté. Nicole Notat a également tenu à rendre hommage à l'homme qui a su "se bagarrer contre la maladie." "J'ai reconnu le lutteur. Il s'est battu face à la maladie à l'image de ce qu'il était, dans son action, dans sa vie militante et tel qu'on l'a connu" a indiqué Nicole Notat. 

Personne n'a acheté François Chérèque. Il avait une soif d'agir en étant efficace.

Nicole Notat, ancienne secrétaire générale de la CFDT

à franceinfo

Quant à Jean-Claude Mailly, le secrétaire général du syndicat Force ouvrière, il a salué sur franceinfo "quelqu’un de direct et convivial" avec qui "on pouvait parler" malgré les divergences de fond. "On pouvait dialoguer, discuter, construire", a également déclaré à franceinfo le secrétaire général de la CFTC, Bernard Sagez.

L'hommage du gouvernement à "un serviteur de l'intérêt général"

Sur Twitter, la ministre du Travail Myriam El Khomri salue l'"exigence et l'éthique au service des salariés" de François Chérèque. Quant à Marisol Touraine, elle rend hommage dans un communiqué à "l’action d’un militant convaincu de l’émancipation individuelle contre le carcan des inégalités".

La ministre des Affaires sociales et de la Santé rappelle que François Chérèque a été en charge du suivi du plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté et dit garder "le souvenir d’un serviteur inlassable de l’intérêt général".

L'hommage des anciens ministres à "un homme riche d'engagements"

"Avec la disparition de François Chérèque, la France perd un grand syndicaliste qui, toute sa vie, s'est battu pour le progrès social", réagit sur Twitter François Rebsamen, ancien ministre du Travail. François Chérèque a su s'inspirer de la vertu du compromis pour faire avancer les droits des salariés", écrit-il.

François Bayrou, président du MoDem, voit en François Chérèque une "haute figure d'un syndicalisme du concret et de l'action""La vérité, c'est aussi le combat", conclut celui qui a été ministre de l'Éducation de 1993 à 1997.

L'hommage des candidats à la primaire de la gauche à "un homme d'exception"

Sur Twitter, Manuel Valls, ancien Premier ministre et candidat à la primaire de la gauche salue "un homme de progrès" et un "ami". Benoît Hamon pleure, lui, un "homme intelligent et généreux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Chérèque

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.