Solidarité : quand les entreprises donnent leurs invendus

En proposant à la vente des produits invendus donnés par de grandes marques, des épiceries solidaires viennent en aide à de nombreux clients en difficulté. Les produits sont parfois vendus dix fois moins cher que sur le marché.

france 2

Dans les rayons d'une épicerie solidaire, les produits d'hygiène sont vendus dix fois moins cher qu'en grande surface. Du liquide à 8 centimes, l'aide est précieuse pour cette mère de famille qui vit seule avec ses deux enfants. Cette épicerie parvient à proposer des prix aussi bas car elle récupère les invendus de grandes marques. Dans l'entrepôt d'une grande marque de lessive américaine, à Amiens, certaines marchandises ne peuvent être vendues. Fin de promotion, palettes incomplètes, changement de packaging, de formes de bouchons : des camions entiers repartent avec des invendus. Le stockage coûte cher, il faut donc les faire disparaître. Le don évite les coups de destruction à l'entreprise qui bénéficie également d'un crédit d'impôt de 60% de la valeur des marchandises.

4 millions de produits par an

Chaque année, l'entreprise donne 500 tonnes de marchandises. L'association "don solidaire" en reçoit une partie dans un entrepôt de Seine-et-Marne. Cela représente quatre millions de produits par an, les épiceries solidaires viennent en aide à 300 000 personnes en difficulté économique. Si le don est de plus en plus pratiqué par les entreprises, plus de 630 millions d'euros de produits neufs sont encore détruits chaque année en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Sautour, le 20 avril 2015 à Montreuil (Seine-Saint-Denis). 
Richard Sautour, le 20 avril 2015 à Montreuil (Seine-Saint-Denis).  (MAXPPP)