Cet article date de plus de trois ans.

SMIC : "Surtout pas revenir dessus. D'autres pays nous l'envient"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
duel éco
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le SMIC doit-il être revu ? L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre en débattent ce mardi 5 décembre dans le Grand Soir 3.

"Il faut garder un mécanisme de revalorisation du SMIC sur la base de critères objectifs, au minimum l'inflation. En revanche, il y a un débat sur la formule de revalorisation qui mérite d'être posé", estime Étienne Lefebvre, rédacteur en chef des Échos.

"Le SMIC a été conçu pour permettre aux travailleurs les moins bien payés de participer aux fruits de la croissance, c'est la moindre des choses. Il ne faut surtout pas revenir là-dessus", pense Christophe Ramaux, enseignant en économie à la Sorbonne.

Une généralisation à l'UE serait "super"

Les experts préconisent de ne plus l'augmenter automatiquement en fonction du coût de la vie. "Ce serait une erreur. Mais le mécanisme actuel qui est complexe a conduit sur dix ou vingt ans à écraser les grilles de salaires. Le SMIC doit être une porte d'entrée dans le monde du travail à partir de laquelle on évolue et aujourd'hui ce n'est pas le cas", explique le journaliste.

"Pour janvier 2018, ce qui est en jeu, c'est une augmentation de 7 centimes par heure de travail. C'est à cela que s'attaque le groupe d'experts", s'insurge son contradicteur, membre des Économistes atterrés.

"On a un mécanisme que les autres pays nous envient à certains égards. Il nous permet d'avoir la proportion de travailleurs pauvres qui est l'une des plus faibles au monde", ajoute Christophe Ramaux. "La règle qui prévaut en France devrait être généralisée à l'UE. Pas de salaire minimum en dessous de 60% du revenu médian. Ce serait super".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.