Saint-Jacques-de-Compostelle : quand les pèlerins valent de l'or

Une équipe de France 2 a enquêté sur les particuliers qui hébergent les randonneurs en dehors de tout cadre légal.

FRANCE 2

Sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, ils sont au moins 250 000 pèlerins ou randonneurs chaque année. C'est un moteur incontournable pour les villages sur le parcours. Des hôtels, des gîtes et des particuliers se font concurrence pour attirer les marcheurs. Dans une abbaye de l'Aveyron, on voit des marcheurs avoir fait un choix rudimentaire et peu coûteux : 11 euros la nuit. Mais cette énorme manne financière évaluée à 30 millions d'euros sur cette portion du parcours n'a pas échappé aux professionnels du tourisme ou aux particuliers.

Concurrence déloyale

On voit ainsi un homme héberger jusqu'à 14 personnes dans sa maison, ni hôtel, ni gîte et pas aux normes d'un bâtiment qui accueille du public. "Chacun donne ce qu'il veut", assure-t-il. Et n'a jamais rien déclaré de ses 24 000 euros de dons. Un peu plus loin, Benoit Zeller a ouvert un gîte et dénonce cette concurrence déloyale.

Le JT
Les autres sujets du JT