Rouen: l'usine Lubrizol va-t-elle redémarrer avant la fin de l'année ?

Il y a deux mois, les habitants de Rouen (Seine-Maritime) se réveillaient dans un immense nuage de fumée. Aujourd'hui, les riverains demandent à ce que tout soit examiné avant de redémarrer l'usine.

France 3

C'est un réflexe, depuis deux mois. Tous les matins, Sylviane Duquesne ouvre ses volets en jetant un coup d'oeil à l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) qui se trouve au bout de sa rue. Sans une réponse claire quant aux raisons de l'incendie, elle n'acceptera pas sa remise en route. "Avant de reconstruire, on doit avoir toutes les preuves en main et on doit savoir la vérité. C'est toujours la vérité que l'on veut savoir et les conséquences dans le temps", martèle la riveraine du site industriel dévasté.

Craintes sur l'emploi

Dans l'usine à l'arrêt, des équipes de maintenance sont à l'œuvre. Lubrizol veut redémarrer deux unités de l'usine, avec des produits chimiques sans risques. Par contre, elle s'engage à ne plus utiliser les 10 000 mètres carrés de stockage qui ont brûlé fin septembre. Les emplois sont mis en avant par Lubrizol. Pour convaincre l'État, l'usine devra muscler son plan de prévention des risques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau à l\'entrée de l\'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) le 24 octobre 2019.
Un panneau à l'entrée de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) le 24 octobre 2019. (LOU BENOIST / AFP)