VIDEO. Réforme des retraites : la CGT "ira" à la réunion avec Jean-Paul Delevoye et Agnès Buzyn lundi après-midi

Le haut-commissaire aux Retraites doit recevoir les partenaires sociaux afin de "tirer les conclusions" de la concertation relancée en septembre. Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez assure que son syndicat s'y rendra.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

La CGT "ira" lundi 9 décembre après-midi à la réunion avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye et la ministre des Solidarités Agnès Buzyn, a déclaré le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, lundi sur franceinfo. "Cet après- midi on verra s'il nous a entendus", a ajouté le leader syndical.

>> Cinquième journée de grève contre la réforme des retraites, suivez notre direct

Le mouvement de grève contre la réforme des retraites se poursuit massivement lundi dans les transports publics en France, en particulier en Île-de-France. "Il faut retirer cette réforme, elle est injuste. Elle est juste là pour faire des économies sur le dos des salariés. C'est une individualisation du système de retraite. Cette réforme est mauvaise."

Des propositions amenées par la CGT

"Nous avons fait des propositions pour améliorer le système actuel", a affirmé Philippe Martinez, à propos notamment des cotisations sociales patronales des grands groupes, de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes, ou encore de l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans. Les propositions de la CGT ont été chiffrées par le syndicat "à 120 milliards sur une dizaine d'années", a précisé le secrétaire général.

"Il y a eu des concertations", entre la CGT et le gouvernement. Les ministres "doivent regarder la mauvaise chaise pour dire que la CGT pratique la politique de la chaise vide", s'est défendu Philippe Martinez. "Nous avons participé et fixé l'ordre du jour : on a parlé exonération de cotisation sociales patronales (…), on a parlé femmes, jeunes, pénibilité et on va voir cet après-midi si monsieur Delevoye nous a non seulement écoutés, mais aussi entendus", a ajouté le syndicaliste. "S'il n'a pas entendu, ça laisse augurer mercredi de mauvaises nouvelles de la part du Premier ministre", a indiqué le patron de la CGT.

"On nous dit qu'il va y avoir de plus en plus de retraités et on nous dit que le gâteau va rester le même. S'il y a plus de monde pour manger un gâteau qui est de la même taille, les parts vont être plus petites, donc il faut augmenter la taille du gâteau", a conclu le leader syndical.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez était l\'invité de franceinfo lundi 9 décembre 2019.
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez était l'invité de franceinfo lundi 9 décembre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)