Réforme : vers une retraite à points et la fin des régimes spéciaux ?

Au cœur de la réforme des retraites, le passage à un système par points ; 1 euro cotisé devra ouvrir les mêmes droits pour tous, à quelques exceptions près.

Voir la vidéo
France 2

Terminés les différents régimes pour les salariés, fonctionnaires, indépendants, et agriculteurs. Les différents régimes pourraient être fondus en un système universel de retraites. Oublié, par exemple, le régime des salariés, où seules les 25 meilleures années sont prises en compte. À l'avenir, pour tous les actifs, chaque euro cotisé donnerait un même nombre de points pour déterminer la retraite. Au final, en fin de carrière, l'ensemble des points engrangés déterminerait le niveau de pension.

Mise en oeuvre à partir de 2025

Alors comment sera calculé ce point ? Il serait réévalué tous les ans : "Il faut prendre en compte le nombre de retraités, l'espérance de vie, la situation économique, la croissance, l'emploi, et là, on peut calculer la valeur du point, explique Philippe Crevel, du cercle de l'épargne et de la retraite. Mais il y a quand même une incertitude : c'est qu'on ne connaitra le montant réel de sa pension qu'au moment où on va liquider ses droits, et ce sera la situation économique à ce moment-là qu'il faudra prendre en compte pour savoir quel sera le montant de sa pension." Reste la question des plus aisés : 200 000 à 300 000 personnes. Leur pension universelle pourrait être plafonnée et complétée par une retraite privée. Le gouvernement lance une consultation nationale sur Internet. La réforme pourrait être mise en oeuvre à partir de 2025 avec à la clé plusieurs années de transition.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis 20 ans, alors que le nombre de centenaires augmente, aucun n\'a franchi le cap des 120 ans. (Photo d\'illustration)
Depuis 20 ans, alors que le nombre de centenaires augmente, aucun n'a franchi le cap des 120 ans. (Photo d'illustration) (MAXPPP)