Réforme des retraites : "Peut-être que la bonne sortie, c’est d’aller vers un débat citoyen", estime Laurent Berger (CFDT)

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 12 min
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 17 avril.
Réforme des retraites : « Peut-être que la bonne sortie, c’est d’aller vers un débat citoyen », affirme Laurent Berger (CFDT) Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 17 avril. (France 2)
Article rédigé par France 2 - T. Sotto
France Télévisions
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 17 avril.

Pour le 1er-Mai, la CFDT appelle à "casser la baraque". La formule n’est pas neutre pour certains. "Si elle est mal interprétée, je la regrette", réagit Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité des "4 Vérités" de France 2, lundi 17 avril.

Après le 1er-Mai, la CFDT rangera-t-elle ses banderoles contre la réforme des retraites ? "Faire croire que l’on ferait revenir en arrière le président de la République, on l’aurait [déjà] fait [si cela était possible]. Je n’aime pas mentir et je n’aime pas emmener les gens dans le mur", précise le patron de la CFDT. Le syndicaliste ne se rendra pas à l’Elysée à l’invitation d’Emmanuel Macron, mardi 18 avril.

"La CFDT tient à son indépendance comme à la prunelle de ses yeux"

Le 3 mai, le Conseil constitutionnel doit donner son avis sur une seconde demande de référendum d’initiative partagée. "Peut-être que la bonne sortie, on n’est pas les seuls à le dire, c’est d’aller vers un débat citoyen sur ce sujet des retraites, plutôt que ce qu’il s’est passé jusqu’alors", estime Laurent Berger.

Jean-Luc Mélenchon appelle à une étroite collaboration entre les syndicats et la Nupes. "La CFDT tient à son indépendance comme à la prunelle de ses yeux. Ce qui a fait le succès de cette mobilisation sociale, malgré le résultat que l’on connaît, c’est que l’on est resté totalement indépendant des partis politiques", conclut le patron de la CFDT.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.