Réforme des retraites : le ciel se dégage dans l'aérien

Les pilotes de ligne et le personnel navigant ont obtenu de nombreuses concessions du gouvernement.

Franceinfo

C'est une nouvelle brèche dans la réforme des retraites. Le gouvernement a en effet accordé une concession aux syndicats de pilotes de ligne. Dans les cockpits, l'âge légal de départ sera maintenu à 60 ans. Et plus question d'âge pivot à 64 ans comme pour les autres salariés. "On a obtenu ce qu'on voulait", se félicite Olivier Rigazio, porte-parole du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL).

Concessions

Autre aménagement : pilotes de ligne et personnel navigant obtiennent la sauvegarde de leur caisse autonome de retraite complémentaire. Une caisse dont les réserves représentent aujourd'hui 5 milliards d'euros et à laquelle ils continueront de cotiser. Pour les hôtesses et stewards, l'âge légal de départ, fixé à 55 ans aujourd'hui, devrait être progressivement repoussé à 60 ans, mais seulement pour les cotisants nés après 1987. Des avancées obtenues alors que les syndicats menaçaient à leur tour de se mettre en grève le 3 janvier 2020. Ces concessions renforcent la détermination des représentants des autres professions.

Cockpit d\'un Airbus A350-1000.
Cockpit d'un Airbus A350-1000. (ERIC PIERMONT / AFP)