Réforme des retraites : "J'appelle au respect des vacances", déclare la ministre déléguée au Tourisme face à la menace d'une grève des remontées mécaniques

Un préavis de grève reconductible a été déposé pour le 31 janvier par plusieurs syndicats de remontées mécaniques contre la réforme des retraites. Selon Olivia Grégoire, cet appel à la grève est "malvenu".
Article rédigé par
Avec France Bleu Pays de Savoie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée du Tourisme, sort du palais de l'Elysée le 29 novembre 2022. (TERESA SUAREZ / EPA)

Au lendemain du dépôt d'un préavis de grève illimité pour le 31 janvier prochain par les deux principaux syndicats des remontées mécaniques, la ministre déléguée chargée du Tourisme Olivia Grégoire appelle mardi 24 janvier sur France Bleu Pays de Savoie "à la responsabilité de chacun". "J'appelle au respect des vacances des touristes mais aussi au respect de tout le boulot que font les acteurs économiques de la montagne", déclare-t-elle depuis le salon Grand Ski, à Chambéry.

>> Réforme des retraites : les syndicats CGT Cheminots et SUD-Rail envisagent une grève reconductible "dès la mi-février", faute de retrait du texte

À moins de deux semaines des vacances scolaires d'hiver et du début des Mondiaux de ski à Courchevel et Méribel, cet appel à la grève est "malvenu", selon Olivia Grégoire. "De grâce, n'handicapons pas des acteurs de la montagne qui se relèvent d'une crise extrêmement difficile, qui ont besoin de pouvoir bosser, et qui se battent comme des lions pour continuer à attirer des touristes et faire évoluer leur offre", déclare la ministre.

Une grève "invisible" pour les clients ?

Si la ministre déléguée s'inquiète pour "les touristes français", "mais aussi ceux qui vont venir en masse en février et qui vont aussi venir aux championnats du monde", le directeur de l'office de tourisme de Val Thorens confie à France Bleu Pays de Savoie que la grève sera sûrement "invisible" pour les clients. Au salon Grand Ski, les professionnels de la montagne s'inquiètent davantage de la menace de grève à la SNCF les 7 et 8 février.

Lundi, les principaux syndicats des remontées mécaniques, la CGT et FO, ont déposé un préavis de grève pour le 31 janvier. Ce préavis "illimité" vise en fait, explique le secrétaire général FO des remontées mécaniques et saisonniers Eric Becker, à "permettre aux saisonniers de participer à la prochaine journée de mobilisation contre la réforme des retraites [après le 31 janvier], qui devrait être décidée pour un jour de février."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.