Des retraités se tournent vers l'intérim

De plus en plus souvent, pour compléter une pension trop maigre, les retraités se tournent vers l'intérim. Un profil qui séduit les entreprises.

FRANCE 3

Les retraités restent de plus en plus souvent actifs. Pour compléter une pension trop maigre, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l'intérim. C'est le cas d'Alain Barbier, 64 ans, retraité depuis cinq ans. Il a été contraint de reprendre son ancien métier de conducteur de poids lourds pour compléter ses revenus, de 1600 euros par mois.
"Avant j'allais deux fois par semaine au restaurant, on y allait plus. Il y a eu des changements, on était obligés, parce que n'était pas le même salaire quand on est à la retraite et quand on travaille" explique Alain Barbier, au micro de France 3.

Un profil qui plait aux entreprises

Il a choisi l'intérim pour ses avantages. "Si on a envie de travailler aujourd'hui, on travaille, si on n'a pas envie on ne travaille pas, on n'a pas de contraintes" ajoute le chauffeur routier.
Ce profil de retraités plaît beaucoup aux entreprises. "Ce sont des gens qui sont sérieux, ils sont ponctuels, en général ils n'ont plus d'obligations familiales, donc c'est vrai que pour nous en tant qu'employeur c'est un type de personnes qu'on apprécie sur l'agence" explique Corinne Gourdeau, directrice d'une agence d'intérim.

Le JT
Les autres sujets du JT
La réforme des retraites. Quelles différences entre secteur public et secteur privé ?
La réforme des retraites. Quelles différences entre secteur public et secteur privé ? (JOEL SAGET / AFP)