Les salariés du privé mitigés sur l'accord sur les retraites

Vendredi 16 octobre, un accord a été trouvé sur les retraites complémentaires. Il sera entériné le 30 octobre prochain.

FRANCE 3

À partir de 2019 pour toucher la retraite à taux plein, les salariés du privé seront vivement encouragés à différer leur départ d'un an, c'est-à-dire à 63 ans. Plus de 18 millions de salariés sont concernés par cet accord qui doit être entériné le 30 octobre prochain. Certains salariés du privé interrogés au micro de France 3 sont prêts à cotiser jusqu'à 63 ans, pour obtenir une retraite complémentaire à 100%. "On s'y attendait à travailler plus longtemps pour financer les retraites, vu qu'il y a de plus en plus de personnes âgées et de moins en mois de personnes sur le marché de l'emploi", explique une jeune femme.

Malus de 10%

Avec l'accord conclu vendredi 16 octobre, ceux qui partiront à la retraite à 62 ans même s’ils auront suffisamment cotisé auront donc un malus de 10% en moins, les trois premières années. Tous ne sont pourtant pas d'accord pour partir à 63 ans et plus. "Je ne trouve pas ça normal parce que moi j'ai cotisé, je peux décider de quand je peux partir", explique une femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne arrive le 16 octobre 2012 à Paris, au siège social des organismes de retraite complémentaire Agirc et Arrco.
Une personne arrive le 16 octobre 2012 à Paris, au siège social des organismes de retraite complémentaire Agirc et Arrco. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)