Inflation : certains Français contraints de se priver de certains aliments

Publié Mis à jour
Inflation : certains Français contraints de se priver de certains aliments
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

L'inflation s'installe en France et dépasse les prévisions. L'Insee estime qu'elle atteindra 6,8 % en un an au mois de septembre. Les Français les plus modestes se privent d'ores et déjà de certains produits essentiels.

Mettre des fruits et des légumes dans son panier est en train de devenir un luxe que les foyers modestes ne peuvent plus s'autoriser. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,7 % en un mois et de 5,2 % en un an. "On est dans une situation d'inflation qui est assez rare, puisqu'on a une inflation très forte sur les produits alimentaires de première nécessité, notamment [les pâtes]", explique Grégoire Mialet, spécialisé en analyse des tendances de consommation.

Charcuterie et fromages mis de côté

La baisse de consommation est particulièrement importante sur les marchés traditionnels, où elle atteint - 11,8% en volume. Certains aliments sont considérés par certains Français comme chers et non essentiels. C'est le cas de la charcuterie, à 33 %, ou des fromages, à 26 %. À l'inverse, la volonté des Français de faire des stocks en prévision d'une inflation continue a fait augmenter l'achat de moutarde (+ 14% par rapport à 2021) ou de plats cuisinés (+ 4 % sur un mois).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.