Plan de relance européen : la Hongrie et la Pologne ont levé leur veto

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Plan de relance européen : la Hongrie et la Pologne ont levé leur veto
France 2
Article rédigé par
Julien Gasparutto - France 2
France Télévisions

Un accord a été trouvé à Bruxelles mercredi 9 décembre pour débloquer le plan de relance européen de 750 milliards d'euros, qui finance 40% du plan de relance français. 

La situation s'est débloquée à Bruxelles (Belgique), mercredi 9 décembre, au sujet du plan de relance européen. "Jusqu'ici, la Hongrie et la Pologne refusaient que les subventions européennes soient conditionnées au respect de l'état de droit, c'est-à-dire au respect des libertés fondamentales, de l'indépendance de la justice, par exemple, indique le journaliste Julien Gasparutto sur place. Mais, finalement, l'urgence sanitaire et économique l'a emporté car ces deux pays avaient besoin d'argent et l'Union européenne a menacé de faire un plan de relance à 25, sans eux".

"Un compromis acceptable" 

Ainsi, la Hongrie et la Pologne ont levé leur veto : le versement des fonds sera bien conditionné au respect de l'état de droit. Un bémol cependant : les deux pays pourront gagner du temps en saisissant la Cour de justice européenne. "Une procédure assez longue, qui va retarder la possibilité de prendre des sanctions, reprend le journaliste. Mais, pour tous, c'est un compromis acceptable car la priorité, pour les Européens, c'était bien d'activer le plus rapidement possible le plan de relance pour pouvoir débloquer les fonds dès le printemps prochain".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.