Emploi : le patron d'Inteva veut reprendre l'usine sans ses salariés

Le patron de l'usine d'équipements automobiles Inteva Products, à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), veut reprendre son entreprise en difficulté financière mais sans ses 241 salariés. Les employés s'insurgent. 

Inteva Products, une usine d'équipements automobiles à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), est menacée de fermeture. Elle est placée en redressement judiciaire depuis le mois de juin dernier. Elle fait l'objet de deux plans de reprise, dont l'un qui émane de l'actuel propriétaire de l'usine. Ce dernier veut racheter la société en effaçant les dettes et en laissant de côté les 241 salariés de l'usine. "Ils ont profité de cette loi Covid du 20 mai qui permet à un patron de laisser son entreprise, d'effacer les dettes et de la reprendre derrière, rapporte Thomas Perrin, élu CSE, suppléant CFE-CGC. C'est incompréhensible et c'est vraiment de la colère qui ressort."

Une ordonnance Covid 

Cette loi est en réalité une ordonnance datant de mai dernier. Elle assouplit les démarches pour les dirigeants qui veulent fermer leur entreprise, puis la reprendre avec tout ou partie du personnel. Mais les salariés d'Inteva s'insurgent : selon eux, leur production sera délocalisée, possiblement en Roumanie. La direction n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. L'ordonnance Covid fait aujourd'hui débat. Selon Elisabeth Borne, ministre du Travail, il faut se réinterroger sur ce texte. Jugeant certaines situations choquantes, elle appelle les tribunaux à faire preuve de vigilance. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaine de montage chez Renault à l\'usine de Douai (Nord). Photo d\'illustration.
Chaine de montage chez Renault à l'usine de Douai (Nord). Photo d'illustration. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)