Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Quand les grands-parents deviennent de vrais soutiens de famille

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Avec la crise, le rôle des grands-parents a changé. L'aide de certains est même devenue indispensable pour leurs enfants et petits-enfants. France 2 a suivi Évelyne et Muriel, deux grands-mères attentionnées.

 

Nouvel effet de la crise : certains grands-parents sont devenus des soutiens indispensables pour leurs enfants et leurs petits-enfants. À Sannois (Val d'Oise), Évelyne ferait tout pour sa petite-fille Alexandra. Cette retraitée a repris son activité de comptable pour aider sa petite-fille. "Mon enfance, c'était l'après-guerre : on n'avait pratiquement rien du tout [...]. Je n'ai pas envie qu'elle connaisse la même chose", confie-t-elle à France 2.
Elle finance les cours de danse, mais aussi les vêtements, les fournitures scolaires, les sorties familiales et parfois les courses. Le salaire de son fils Éric ne suffit pas pour trois personnes. L'aide de sa maman est "un petit plus indéniable". Pour Évelyne, c'est naturel : "Ce qui compte, c'est leur bien-être."

"Je suis toujours disponible"

À Chelles (Seine-et-Marne), Muriel consacre tout son temps à son petit-fils William. Elle l'accompagne à l'école le matin, le récupère pour le déjeuner et le reprend en fin de journée. "Je m'en occupe à peu près trois à quatre heures par jour, ou un peu plus...", dit-elle. La réalité se rapproche plus de cinq à six heures quotidiennes. Son aide est précieuse. "Je suis toujours disponible", assure-t-elle.
Chaque semaine, les grands-parents en France consacrent 23 millions d'heures à leurs petits-enfants. C'est autant que toutes les assistantes maternelles en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.