Société : l'histoire des allocations familiales en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Mémoire d'écran : l'histoire des allocations familiales
FRANCE 2
Article rédigé par
M.-P. Cassignard, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

Le 13 Heures du 27 novembre revient sur l'histoire des allocations familiales en France. Des aides créées pour encourager la natalité.

Jusqu'au début du 20e siècle, les parents assument seuls leurs progénitures. Mais les deux guerres mondiales changent la donne. L'État prend désormais sa part et met en place la politique familiale : allocations familiales dès 1918, quotient familial en 1945 pour que les couples avec enfants payent moins d'impôts. La guerre terminée, les Français font de plus en plus de bébés et le taux de natalité grimpe en flèche. C'est le baby-boom, avec 200 000 naissances de plus en seulement cinq ans.

La France découvre la dénatalité

Dans les années 1960, les femmes réclament le droit à la contraception. La pilule les y aide. Conséquence directe : les femmes deviennent mères de plus en plus tard. Au milieu des années 1970, le baby-boom se termine et la France découvre la dénatalité. En 1986, la gauche crée l'allocation parentale d'éducation. Les femmes reviennent partiellement à la maison. Jusqu'au début des années 2000, les mesures s'enchaînent : congé paternité, allocation de rentrée scolaire, crédit d'impôt. Tout est bon pour relancer la machine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.