Des frondeurs du PS fâchés contre la modulation des allocations familiales

Les députés Christian Paul et Fanélie Carrey-Conte estiment, dans un billet de blog publié jeudi, que c'est une "brèche ouverte pour l'affaiblissement des protections collectives". 

Les députés PS frondeurs Christian Paul et Fanélie Carrey-Conte critiquent la modulation des allocations familiales, dans un billet de blog publié jeudi 16 octobre.
Les députés PS frondeurs Christian Paul et Fanélie Carrey-Conte critiquent la modulation des allocations familiales, dans un billet de blog publié jeudi 16 octobre. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Deux députés socialistes frondeurs, Christian Paul et Fanélie Carrey-Conte, jugent durement l'annonce par le gouvernement d'une modulation des allocations familiales selon le revenu. Une mesure pourtant obtenue par le groupe PS à l'Assemblée face à l'exécutif.

"On va fixer des effets de seuil"

"Certes, on va accroître le caractère redistributif, mais on va fixer des effets de seuil avec des familles de situations proches, qui ne percevront pas le même montant d'allocations familiales", écrivent les élus de la Nièvre et de Paris, dans un billet posté sur leurs blogs respectifs.

Plus grave, selon eux, "le risque est réel de porter atteinte à l'adhésion de tous à l'Etat social, c'est une brèche ouverte pour l'affaiblissement des protections collectives, en premier lieu la Sécurité sociale."  Ces anciens membres de la commission des Affaires sociales, dont ils ont été évincés, proposent donc de réorienter les aides aux entreprises, plutôt que de modifier la politique familiale.