Cet article date de plus de sept ans.

Allocations familiales : 15% des Français seront touchés par la baisse

Selon Jean-Marc Ayrault, "les plus hauts revenus" seront concernés par le projet de loi du gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Selon Jean-Marc Ayrault, le 17 avril 2013, "les plus hauts revenus" seront concernés par la baisse des allocations familiales, soit 15% des Français. (JEKATERINA NIKITINA / GETTY IMAGES)

Le projet du gouvernement sur les allocations familiales se précise. Invité de France Inter, mercredi 17 avril, Jean-Marc Ayrault explique qu'"autour de 15% des gens" ayant les plus hauts revenus seraient "concernés" par la baisse de ces prestations.

L'objectif de cette réforme est de faire des économies pour ramener à l'équilibre la branche famille de la Sécurité sociale, dont le besoin de financement est évalué à 2,2 milliards d'euros à l'horizon 2016. 

"Cette affaire n'est pas tranchée"

Différents scénarios envisagés par le gouvernement, selon lesquels les familles les plus aisées pourraient voir leurs allocations réduites jusqu'à 25% de leur montant actuel, ont déjà fuité dans la presse. Le Premier ministre assure cependant que le gouvernement n'a pas encore décidé du seuil de revenus à partir duquel les allocations seraient réduites.

"Cette affaire n'est pas tranchée puisque je dois dans les prochaines semaines me rendre devant le Haut Conseil [de la famille], où tous les partenaires autour de la table pourront en débattre avec moi", a-t-il détaillé. Et de rappeler : "On gardera l'universalité des allocations familiales, c'est-à-dire que toutes les personnes auront des allocations familiales mais à partir d'un certain niveau de revenus, ça sera progressif."

Le président, François Hollande, avait déjà annoncé le 28 mars sur France 2 que "les plus hauts revenus" n'auraient plus "les mêmes allocations", sans entrer dans les détails. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.