PODCAST. Coronavirus : écoutez "Au comptoir de l’info" avec Arnauld Miguet, correspondant de France Télévisions en Chine, présent à Wuhan

EPISODE 8. Le journaliste est le seul correspondant d’une télévision étrangère présent à Wuhan depuis que cette ville de 11 millions d’habitants a été placée en quarantaine. Il raconte son travail au quotidien et les précautions prises pour sa santé.

\"Au comptoir de l\'info\" est un podcast présenté par François Beaudonnet. 
"Au comptoir de l'info" est un podcast présenté par François Beaudonnet.  (SHUTTERSTOCK)

"Le coronavirus est un diable, un ennemi invisible " : c'est ainsi qu'Arnauld Miguet qualifie le virus 2019-nCoV qui s'est développé à Wuhan depuis le mois de décembre. Avec le journaliste reporter d'images (JRI) Gaël Caron, ils sont arrivés à Wuhan le 22 janvier, la veille de la mise en quarantaine de la ville. Depuis, alors que tous les journalistes français et la plupart des journalistes occidentaux ont préféré partir, eux ont choisi de rester. Arnauld Miguet estime en effet qu'en tant que correspondant permanent en Chine, c'est à Wuhan qu'il doit se trouver. Ils sont à présent la seule équipe de télévision non-chinoise qui couvre l'épidémie depuis la ville où elle est née.  

La difficulté : être proche de la population sans s'en approcher   

Arnauld Miguet décrit des conditions de travail exceptionnelles, dans une ville fantôme où la population reste confinée chez elle. Où, lorsque, par hasard, deux personnes se croisent, elles s'écartent. Il lui faut pourtant rencontrer des habitants pour raconter leur quotidien dans les reportages ou les directs qu'il réalise pour France Télévisions. Dans ce cas, il y a quand même "des sourires derrière les masques."  

Une prise de température à chaque retour à l'hôtel

Arnauld Miguet et Gaël Caron sont les seuls clients de l'hôtel qui les héberge. L'établissement n'en accepte pas d'autres, par crainte de la contamination. Quand ils rentrent à l'hôtel après leurs reportages, le personnel prend systématiquement leur température. Si elle venait à être supérieure à 37,3 °C, ils seraient contraints de se rendre à l'hôpital. Arnauld Miguet estime d'ailleurs qu'il a peu de risques de tomber malade à cause du coronavirus. En revanche, sa crainte, c'est de devoir être hospitalisé à Wuhan pour une autre maladie. Dans des hôpitaux débordés et où le virus est omniprésent, ce serait le pire des scénarios.      

Vous pouvez vous abonner à cette série sur Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Majelan et Tootak.   

A propos du podcast : "Au comptoir de l'info" est le premier podcast natif de France Télévisions. Sous forme d'interview journalistique, un acteur qui fabrique l'information télévisée du service public — un grand reporter, un cameraman, un présentateur — vient se livrer, raconter, dévoiler la manière dont il travaille. Dans une ambiance sonore de comptoir de café, il confie ses doutes, ses joies, mais aussi ses peurs lorsqu'il est sur le terrain ou en studio. La série est réalisée par François Beaudonnet, éditorialiste sur franceinfo (canal 27), grand reporter à France 2 et chroniqueur dans l'émission "Nous, les Européens" sur France 3. Ancien correspondant à Rome et Bruxelles, il a débuté en radio où il présentait le journal de 13 heures sur France Inter.