Cet article date de plus d'un an.

"On pensait être sorti de la mouise" : le site StreetPress victime d'un cambriolage après avoir réussi une levée de fonds de survie

Des caméras, des appareils photos et des ordinateurs ont été volés, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Montreuil. Le préjudice est estimé à 30 000 euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran de la page de levée de fonds de StreetPress. (STREETPRESS)

"Le destin s'acharne un peu." Le site d'information StreetPress a annoncé, jeudi 17 octobre, avoir été victime d'un cambriolage dans ses locaux de Montreuil (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de mercredi à jeudi. Des caméras, des appareils photos et des ordinateurs ont été volés. Le préjudice est estimé à 30 000 euros, "et on sait déjà que l'assurance ne remboursera pas tout", prévient StreetPress sur sa page Facebook.

Le site sortait tout juste d'une campagne de financement participatif destinée à "boucler l'année" et éviter la disparition de l'entreprise. "Nous sommes un média indépendant et aucun milliardaire ne nous finance", expliquait la rédaction, qui compte sept salariés et fait appel à divers pigistes, photographes et illustrateurs. Mardi 15 octobre, à un mois de la date limite, l'objectif de 40 000 euros de dons avait été atteint. "On pensait être sorti de la mouise grâce à votre soutien, a écrit l'équipe de StreetPress à ses lecteurs après le cambriolage. On a plus que jamais besoin de votre soutien."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.