Le salaire que gagnait Natacha Polony pour sa revue de presse quotidienne sur Europe 1 fait réagir sur les réseaux sociaux

"L'Express" a révélé, jeudi, que la chroniqueuse était payée 27 400 euros par mois. La polémiste, évincée d'Europe 1 en juin, poursuit la radio pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. 

La journaliste Natacha Polony, le 20 mai 2016, lors du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes). 
La journaliste Natacha Polony, le 20 mai 2016, lors du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes).  (VALERY HACHE / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est l'un des arguments avancés par l'avocat d'Europe News, l'agence de presse d'Europe 1, pour justifier l'éviction de Natacha Polony de la radio, en juin dernier. Selon un article de L'Express publié jeudi 19 janvier, la polémiste, chargée pendant cinq ans d'une revue de presse quotidienne dans la matinale d'Europe 1, gagnait "considérablement plus" que ses collègues au sein de la rédaction. Son salaire s'élevait en effet à 27 400 euros mensuels, rapporte L'Express

"Cette charge ne peut être supportée de manière permanente" par la radio, a récemment défendu l'avocat d'Europe News, alors que Natacha Polony poursuit Europe 1 pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. Selon l'hebdomadaire, la polémiste réclame plus de 800 000 euros à la radio.

Son avocat a notamment demandé des indemnités de licenciement et des dommages et intérêts pour préjudice moral et d'image, la requalification de ses contrats à durée déterminée d'usage (CDDU) en CDI, ainsi que le paiement des périodes sans contrat, entre le 15 juillet et la fin du mois d'août, durant ces cinq années. L'affaire sera plaidée à nouveau dans plusieurs mois, précise L'Express

Vives réactions sur Twitter

La révélation du niveau de salaire de Natacha Polony à Europe 1 n'a pas manqué de faire réagir des internautes, notamment plusieurs journalistes sur Twitter. "27 400 euros... Quand tu sais ce que gagnent les journalistes reporters de terrain...", a notamment regretté Nassira El Moaddem, directrice du Bondy Blog. 

Un journaliste de Libération a également réagi, expliquant qu'"il y a tellement de pigistes ou de jeunes journalistes qui donneraient tout pour toucher ça par an..."