Le site américain Buzzfeed souhaite licencier l'intégralité de sa rédaction en France

Le site d'information et de divertissement, lancé en 2013, emploie actuellement 14 personnes à Paris.

Capture d\'écran de la page d\'accueil de la version française de Buzzfeed, le 7 juin 2018.
Capture d'écran de la page d'accueil de la version française de Buzzfeed, le 7 juin 2018. (BUZZFEED)

L'aventure aura duré cinq ans. Le patron du média américain Buzzfeed a annoncé, jeudi 7 juin, qu'il entendait mettre fin aux activités du site en France et licencier les 14 employés de son bureau parisien, selon des informations du Monde confirmées à franceinfo par plusieurs membres de la rédaction. "Un responsable américain nous a parlé ce matin de 'la transformation de Buzzfeed' avec un ton qui n'annonce pas les bonnes nouvelles, confie à franceinfo un journaliste de la rédaction. On a appris un peu plus tard par d'autres biais que cette transformation, c'était tout simplement la fin de Buzzfeed France."

Lancé en novembre 2013 sur un modèle dépendant des revenus publicitaires, Buzzfeed France s'est fait remarquer pour ses quiz et ses articles de divertissement, mais aussi pour ses enquêtes, notamment sur le Front national. La direction américaine de Buzzfeed justifie sa décision par "la faiblesse des revenus générés et la concurrence présente en France, avec des sites comme Konbini, Brut, MinuteBuzz, Topito", selon Le Monde. Le quotidien rappelle que Buzzfeed a déjà licencié 20 personnes au Royaume-Uni et 100 aux États-Unis à la fin de l'année dernière.

"Sous le choc"

"On est hyper déçus. C'est très brutal comme décision, on ne s'y attendait pas du tout. On s'arrache depuis quatre ans, on s'implique pour le succès du site et on nous coupe les jambes, poursuit le journaliste de Buzzfeed interrogé par franceinfo. On est sous le choc, on ne travaille plus depuis ce matin 10 heures et on ne sait pas trop comment  va se passer la suite…"